représenter


représenter

représenter [ r(ə)prezɑ̃te ] v. tr. <conjug. : 1>
XIIe; lat. repræsentare « rendre présent », de præsens « présent »
IRendre présent, rendre sensible.
1Vx ou dr. Exposer, mettre devant les yeux, montrer. exhiber.
2(1270) Mod. Présenter à l'esprit, rendre sensible (un objet absent ou un concept) en provoquant l'apparition de son image au moyen d'un autre objet qui lui ressemble ou qui lui correspond. désigner, évoquer, exprimer. Représenter une fonction par une courbe. Représenter les sons d'une langue par des lettres. Représenter une abstraction par un emblème, un symbole ( symboliser) . On représente la Justice par une balance. Par ext. (en parlant du signe lui-même) « La monnaie est un signe qui représente la valeur de toutes les marchandises » (Montesquieu). « On ne peut pas dire que le pronom remplace le nom, il le représente » (Brunot).
Spécialt Évoquer ou indiquer par un procédé graphique, plastique. dessiner, exprimer, figurer, peindre, rendre. Dessinateur qui représente fidèlement un objet ( imiter, reproduire) , qui le représente en interprétant, en déformant ( caricaturer) . (En parlant de ce qui est reproduit) « Ce que le tableau représente véritablement c'est une fête flamande à la campagne » (Taine). Le décor représente un salon bourgeois.
3Faire apparaître à l'esprit par le moyen du langage. décrire , dépeindre. « L'historien représentera-t-il les faits dans leur complexité ? » (France). Par ext. On le représente souvent comme un aventurier, on fait de lui un aventurier. ⇒ présenter.
4Vx ou littér. Faire observer respectueusement à qqn en mettant en garde ou en reprochant. remontrer; représentation. « Il représenta au maréchal la nécessité de mettre un terme aux malheurs de la capitale » (Chateaubriand). Représenter à qqn qu'il se trompe.
5Rendre présent à l'esprit, à la conscience (un objet qui n'est pas perçu directement). « Ce mot ne lui représentait que l'idée du libertinage le plus abject » (Stendhal). — SE REPRÉSENTER (QQCH.) : former dans son esprit l'image de (une réalité absente), évoquer (une réalité passée). ⇒ concevoir, se figurer, s'imaginer, voir. « Pour se représenter une situation inconnue, l'imagination emprunte des éléments connus et, à cause de cela, ne se la représente pas » (Proust). « Je ne pouvais plus me représenter son visage » (F. Mauriac). se souvenir (de). Représentez-vous ma surprise. 1. juger (de).Il se la représentait plus jeune.
6Présenter (une chose) à l'esprit par association d'idées (sans être un signe choisi). évoquer, rappeler. « Toute sa personne velue représentait un ours » (La Fontaine). Par ext. (avec infl. du sens II) Présenter à l'esprit en incarnant, être un bon exemple de. Personne qui représente une tendance, la jeune génération. Il représente tout ce que je déteste. « Tous avaient conscience de représenter une fraction de la grande force prolétarienne » (Martin du Gard). Par ext. Lieux communs, stéréotypes qui représentent un moment d'une société. Par ext. (en parlant de choses identiques, équivalentes) constituer (3o), correspondre (à), 1. être. Cette recherche représente trop d'efforts. Cela ne représente pas grand-chose pour un homme si riche.
Équivaloir à. Cela représente plus d'un million.
7(XVIe) Montrer (un spectacle) à un public par des moyens scéniques. Troupe qui représente une pièce, un spectacle de mime. donner, interpréter, jouer . « Avec quelque succès que l'on ait représenté mon Alexandre » (Racine).
Mettre en scène (qqn). « Les Marquis, les Précieuses, les Cocus et les Médecins ont souffert doucement qu'on les ait représentés » (Molière).
8Intrans. (1694) Vieilli Donner à autrui une impression d'importance par son attitude (cf. En imposer). « Le palais [de Versailles] a coûté 153 millions [...] ; quand un roi veut représenter, c'est à ce prix qu'il se loge » (Taine).
II(1283) Tenir la place de qqn, agir en son nom, en vertu d'un droit qu'on a reçu. remplacer. Le ministre s'était fait représenter par son chef de cabinet. Représenter un groupe, une collectivité; son gouvernement. Pays représenté à l'O. N. U. Représenter en justice. postuler.
Être représentant de commerce pour. « Il représentait diverses compagnies d'assurances » (Duhamel). Par ext. Représenter une marque de voitures.
III(XIIIe) Présenter de nouveau. Représenter une traite.
♢ SE REPRÉSENTER v. pron. Se présenter une deuxième fois. Se représenter à un examen, aux élections. Survenir, apparaître de nouveau. Pareille occasion ne se représentera pas de sitôt. revenir.

représenter verbe transitif (latin repraesentare, rendre présent) Présenter, remettre de nouveau quelque chose à quelqu'un : Représenter une traite. Rendre quelque chose perceptible, sensible par une figure, un symbole, un signe : Représenter l'évolution d'un phénomène par un graphique. Figurer quelque chose, quelqu'un par un moyen artistique ou un autre procédé : Le décor représente une place publique. Décrire, évoquer quelque chose, quelqu'un par le langage, l'écriture : Ses contemporains le représentent sous les traits d'un cynique. Jouer ou faire jouer un spectacle devant un public. Être le symbole, l'incarnation, le type de quelque chose : Ces personnes représentent la classe moyenne. Correspondre à quelque chose, apparaître comme son équivalent : Une découverte qui représente une révolution. Avoir reçu mandat pour agir au nom de quelqu'un, d'un groupe, défendre ses intérêts : Représenter son pays à une conférence internationale. Être le représentant d'une entreprise commerciale. Littéraire. Faire observer quelque chose à quelqu'un, le mettre en garde contre quelqu'un : Représenter à un ami les conséquences de sa décision. Pour un descendant d'une personne décédée, prendre la place de celle-ci dans une succession dont elle aurait bénéficié si elle était restée vivante. Fait pour une personne (le représentant) d'agir d'une manière légale, conventionnelle ou judiciaire pour le compte d'une autre (le représenté). ● représenter (synonymes) verbe transitif (latin repraesentare, rendre présent) Rendre quelque chose perceptible, sensible par une figure, un symbole, un...
Synonymes :
Figurer quelque chose, quelqu'un par un moyen artistique ou un autre...
Synonymes :
- présenter
Décrire, évoquer quelque chose, quelqu'un par le langage, l'écriture
Synonymes :
- décrire
- dépeindre
- évoquer
Jouer ou faire jouer un spectacle devant un public.
Synonymes :
- donner (familier)
- interpréter
- mettre en garde
Être le symbole, l'incarnation, le type de quelque chose
Synonymes :
représenter verbe intransitif Littéraire. Avoir une certaine prestance : Il représente bien.

représenter
v.
rI./r v. tr.
d1./d Présenter de nouveau.
d2./d Faire venir à l'esprit, évoquer le souvenir de (qqch, qqn). Son imagination lui représente ce triste événement.
d3./d Rendre présent à la vue par des images. La scène représente une forêt.
d4./d Jouer (une pièce) en public. La troupe représentera une tragédie de Racine.
d5./d Exprimer par la parole.
d6./d Personnifier, symboliser. Cet auteur représente bien l'esprit de son époque.
d7./d équivaloir à. Cette dépense représente pour eux des sacrifices importants.
d8./d Tenir la place de (une ou plusieurs personnes) pour exercer ou défendre un droit. Ce député représente telle circonscription. Le ministre s'est fait représenter par son directeur de cabinet.
d9./d être représentant de commerce de (une ou plusieurs marques). Représenter une gamme de produits.
rII./r v. Pron.
d1./d Se présenter de nouveau. Le député sortant se représentera devant les électeurs.
d2./d Se représenter qqch, se l'imaginer.

I.
⇒REPRÉSENTER1, verbe trans.
A. — Empl. trans. Présenter de nouveau. Ne me représentez plus cet homme (Ac.).
B. — Empl. pronom., cour.
1. Qqn se représente
a) [Corresp. à présenter 3e Section I B 1 b] L'Alcade: (...) Voici un sauf-conduit (...). Mais à la condition qu'il ne se représentera jamais devant mes yeux! (DUMAS père, Piquillo, 1837, III, 11, p. 281).
b) [Corresp. à présenter 3e Section I B 2 c ] Se représenter à un examen, à une élection. Les quatre sénateurs sortants (...) se représentaient (A. FRANCE, Bergeret, 1901, p. 260).
2. Qqc. se représente
a) [Corresp. à présenter 3e Section II A 1 a ] Les souvenirs de la veille se représentaient à mon esprit, sans ombres, sans obstacles et gaiement escortés des espérances du soir (DUMAS fils, Dame Cam., 1848, p. 113).
b) [Corresp. à présenter 3e Section II A 1 b] Ce fait, aisément reconnaissable dans l'homme isolé, se représente sur une plus grande échelle dans l'histoire des sociétés (OZANAM, Philos. Dante, 1838, p. 103).
c) [Corresp. à présenter 3e Section II A 2] Rappelez-vous qu'un bonheur pareil à celui que je vous propose ne se représente jamais deux fois (DUMAS père, Laird de Dumbiky, 1844, II, 9, p. 53). Elle ne croyait pas que les choses pussent se représenter les mêmes (...) et puisque la portion vécue avait été mauvaise, sans doute ce qui restait à consommer serait meilleur (FLAUB., Mme Bovary, t. 1, 1857, p. 97).
Prononc. et Orth.:[], (il) représente [-]. Ac. 1694, 1718: representer; dep. 1740: -pré-. Étymol. et Hist. Ca 1275 « présenter à nouveau » (ADENET LE ROI, Enfances Ogier, éd. A. Henry, 3696), rare; à nouv. 1800 (BOISTE). Dér. de présenter; préf. re-.
II.
⇒REPRÉSENTER2, verbe
1re Section. Empl. trans.
I. — Qqn1 représente qqc.2 (à qqn3). Rendre effectivement présent à la vue, à l'esprit de quelqu'un.
A. — 1. DR., ADMIN. Montrer, fournir, remettre. Synon. de présenter (v. ce mot 1re Section I A 2 a ). Nul ne peut réclamer le titre d'époux et les effets civils du mariage, s'il ne représente un acte de célébration inscrit sur le registre de l'état civil (Code civil, 1804, art. 194, p. 38):
1. L'article 24 de la loi du 22 ventôse an XII, modifié par l'article 2 de la loi du 8 avril 1954, précise: « Nul ne pourra exercer la profession d'avocat près la Cour de cassation, les cours d'appel et les tribunaux, sans avoir représenté au procureur général et fait enregistrer sur ses conclusions son diplôme de licencié en droit (...) »
Encyclop. éduc., 1960, p. 216.
Rare, p. anal. [Le compl. désigne le corps d'une pers.] Le Commissaire: Vous a-t-on représenté votre fille? La Femme Peusol: On ne me l'a pas voulu représenter; on l'a montrée à mon frère. Le Président: Quel âge avait-elle? La Femme Peusol: Quatorze ans (Procès conspir. 1er Consul, t. 1, 1801, p. 311).
2. Au fig. Attirer l'attention de quelqu'un sur quelque chose; faire observer, exposer (souvent avec une idée de remontrance respectueuse mais insistante). Vainement, il lui représenta la difficulté des recherches, les dangers qu'elle pouvait courir, le peu d'espoir qu'il y avait de retrouver le corps. Elle cessait même de répondre, il voyait bien qu'elle partirait seule (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 414). Le ministre me représenta la nécessité de défendre la capitale, et de consentir pour cela aux prélèvements nécessaires (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 331).
♦ [P. méton.; le suj. désigne une faculté mentale] En vain la sagesse m'avait représenté la gravité de ma faute et les dangers auxquels je m'exposais si elle était connue (A. FRANCE, Vie fleur, 1922, p. 320).
[Le compl. d'obj. est une prop. complét.]
♦ [introd. par que] Chaque fois que je m'occupais de Gertrude elle trouvait à me représenter que je ne sais qui ou quoi attendait cependant après moi, et que je distrayais pour celle-ci un temps que j'eusse dû donner à d'autres (GIDE, Symph. pastor., 1919, p. 889). Il y eut des funérailles émouvantes et le curé en profita pour représenter aux fidèles que la vie est un bien fragile et méprisable (AYMÉ, Jument, 1933, p. 10).
♦ [introd. par combien] Jean Boilly représenta combien ces fouilles, pratiquées avec méthode, contribuaient à la connaissance du passé (A. FRANCE, Pierre bl., 1905, p. 8).
B. — THÉÂTRE. Porter à la scène, dérouler l'intrigue d'une pièce de théâtre devant un public. Synon. jouer (v. ce mot I G 2 a). [Ronsard] s'avisa de mettre en vers français le Plutus d'Aristophane, et de le représenter avec ses condisciples devant leur maître commun. Ce fut la première représentation classique qui eut lieu en France (SAINTE-BEUVE, Tabl. poés. fr., 1828, p. 208). En dehors de ces deux scènes actuellement subventionnées, et sans parler des tournées ou des troupes de province, plusieurs théâtres de Paris, qui n'interviennent pas ici, représentent les classiques (Arts et litt., 1935, p. 76-2).
Absol. [Le prince de Condé] entretient en ce moment deux troupes de comédie, l'une française, l'autre italienne, qui représentent dans des jeux de paume très-bien décorés (SAND, Beaux MM. Bois-Doré, t. 1, 1857, p. 243).
II. — Rendre présent sous la forme d'un substitut, en recourant à un artifice; être cet artifice, ce substitut (v. infra III). Dans sa réalité objective, l'image de religion re-présente la présence. De peu chaut les conditions concrètes de son élaboration: ce qui est proprement présenter. Tout, au contraire, est donné dans le préfixe: celui-ci certifie la copie conforme (A. DUPRONT, Du Sacré. Croisades et pèlerinages. Images et lang., Paris, Gallimard, 1987, p. 116):
2. Ce n'est pas seulement le passé que l'on peut réfléchir et se rendre présent d'une façon spectaculaire: on se représente aussi le présent. Par exemple, un intérieur bourgeois, mis en scène, n'est plus, mais représente un intérieur bourgeois; le peintre représente une pomme; l'athlète représente la beauté physique et la force; le funambule représente un risque surmonté; la messe représente un acte divin; en toutes sortes de rencontres le présent rend présent ce qu'on appelle universel, type, idéal, symbole, etc., et il peut nous restituer le domaine du mythe ou du sacré.
Hist. spect., 1965, p. 4.
A. — Qqn1 représente qqc.2 (par qqc.3). Rendre perceptible l'aspect, la nature caractéristique de quelque chose. Synon. figurer (v. ce mot I B 1). Tout être intellectuel qui est, ou peut être nommé, est ou peut être, et l'on peut défier tous les philosophes de l'univers de figurer, ou de nommer un être impossible. Car comment ce qui n'est ni ne peut être, pourroit-il être représenté ou rendu présent, par le nom ou par la figure? (BONALD, Législ. primit., t. 1, 1802, p. 238).
1. [Au naturel, d'une manière plus ou moins fidèle]
a) Vieilli. Renvoyer l'image de quelque chose ou de quelqu'un (v. image I A 1). Il est des esprits semblables à ces miroirs convexes ou concaves, qui représentent les objets tels qu'ils les reçoivent, mais qui ne les reçoivent jamais tels qu'ils sont (JOUBERT, Pensées, t. 1, 1824, p. 173).
b) Reproduire, restituer les traits fondamentaux de quelque chose ou de quelqu'un.
) [Par les arts plast.]
[Le suj. désigne l'agent hum.] Bénédict Masson, chargé de peindre l'histoire de France dans la cour des Invalides, n'avait rien trouvé de mieux, pour figurer le règne de Louis-Philippe, que de représenter une barricade (GONCOURT, Journal, 1865, p. 128). Quand un bon sculpteur modèle un torse humain, ce ne sont pas seulement des muscles qu'il représente, c'est la vie qui les anime (RODIN, Art, 1911, p. 237).
[Avec attribut du compl. d'obj., loc. adv. ou compl. prép. exprimant les modalités de l'action] Représenter de face, en perspective; représenter (un personnage) en costume de chasse, sous les traits d'un jeune enfant. Au lieu de représenter ses contemporains au naturel, David d'Angers les déforme systématiquement sous l'influence des théories phrénologiques de Gall (RÉAU, Art romant., 1930, p. 200). On essaya souvent de représenter les animaux fossiles, les grands reptiles du secondaire particulièrement, tels qu'ils devaient être (COMBALUZIER, Introd. géol., 1961, p. 108). V. cantor ex., ligne II B 1 ex. de G. Fontane.
♦ [P. méton. du suj.] L'iconographie chrétienne représente le diable sous l'aspect d'un être cornu, à sabots de bouc (Divin. 1964, p. 203). V. anecdote ex. 7. Absol. L'art médiéval est la représentation de scènes, presque toutes dramatiques ou liées à un drame (...) la peinture, partout, « représente » plus que la sculpture (MALRAUX, Voix sil., 1951, p. 221).
[Le suj. désigne le cadre ou l'instrument de l'action] Le décor représente le bar de César. Il est deux heures de l'après-midi, au mois d'août (PAGNOL, Fanny, 1932, I, 1er tabl., p. 7). Les figures 90 à 92 représentent quelques types d'automotrices électriques de la SNCF. La planche 9 représente une automotrice double de construction type « Budd » (BAILLEUL, Matér. roulant ch. de fer, 1951, p. 154). V. aurignacien ex. 2, dessin ex. 4.
[Le compl. d'obj. désigne une entité abstr. personnalisée] [L'enfant] glissa ses doigts sous le socle qui supportait le sujet en bronze doré représentant l'Agriculture et l'Industrie en toilettes de bal. — Je te la donne, dit-elle en tendant une lettre (AYMÉ, Jument, 1933, p. 204). V. moulure ex.
[Le suj. désigne un élément techn.] Les lignes d'un dessin ne représentent rien; elles nous suggèrent les surfaces colorées qu'elles délimitent artificiellement (MAUCLAIR, Watteau à Whistler, 1905, p. 72).
) [Par le lang.] Synon. décrire (v. ce mot B 1), dépeindre (v. dépeindre2 B). On sait de quelle magnificence (...) étoient [les cérémonies de la semaine sainte] dans la capitale du monde chrétien; aussi nous n'entreprendrons point de les décrire. Qui pourroit représenter ce clergé en deuil, ces autels, ces temples voilés, ces cloches muettes, cette musique sublime, ces voix célestes chantant les douleurs de Jérémie (CHATEAUBR., Génie, t. 2, 1803, p. 318). V. diviser ex. 8.
Absol. V. aîné ex. 14.
♦ [Le suj. désigne l'instrument de l'action] Un mot n'exprime jamais complètement un objet. Il ne peut qu'en donner idée, que le représenter sommairement (ÉLUARD, Donner, 1939, p. 131).
[Par raisonnement, par déduction]
♦ [Avec attribut du compl. d'obj., (loc.) adv. ou compl. prép. de manière] Synon. présenter (v. ce mot 1re Section I A 2 b et I B 3). L'exemple de la France peut servir à représenter sous une forme concrète l'évolution de la poste au cours du XIXe siècle (ALBITRECCIA, Gds moyens transp., 1931, p. 149):
3. ... ce sur quoi nous nous accordons le plus, c'est de représenter les choses par leur apparence et cette tendance est si puissante en nous que nous conservons ces locutions fondées sur l'apparence des choses, même quand nous avons appris que cette apparence est trompeuse. Ainsi nous disons tous les jours que le soleil se lève et se couche...
Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 196.
Représenter qqc./qqn comme. Ceux qui représentent le christianisme comme arrêtant le progrès des lumières, contredisent manifestement tous les témoignages historiques (CHATEAUBR., Génie, t. 2, 1803, p. 532). Le cardinal de Richelieu, que l'on représente parfois à tort comme le champion avoué de cette politique contre celle des « dévôts » et comme un Machiavel sous la pourpre, n'avance dans cette voie que sous l'empire de la nécessité (Philos., Relig., 1957, p. 46-11). V. image I C 1 ex. de Sandeau, mental A ex. de Comte.
♦ [P. méton. du suj.] On peut ainsi juger clairement si l'analyse philosophique, qui représente l'anarchie intellectuelle comme la principale cause originaire de notre maladie sociale, est en effet aussi dépourvue d'utilité réelle et directe que l'osent prétendre les vains détracteurs de toute théorie politique (COMTE, Philos. posit., t. 4, 1839-42, p. 126).
) [Par un processus mental] Tout d'abord l'avenir est rarement « représenté ». Et quand il l'est, comme dit Heidegger, il est thématisé et cesse d'être mon avenir, pour devenir l'objet indifférent de ma représentation (SARTRE, Être et Néant, 1943, p. 169).
[Le suj. désigne une faculté mentale] Mon imagination me représente des milliers de germes qui dorment depuis longtemps dans les profondeurs de la terre, et qui portés à sa surface s'y transforment en fleurs et en plantes (CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1815, p. 75). Je savais que la jeunesse de celles que j'avais connues n'existait plus que dans mon souvenir brûlant, et que ce n'est pas elles, si désireux que je fusse de les atteindre quand me les représentait ma mémoire, que je devais cueillir, si je voulais vraiment moissonner la jeunesse et la fleur de l'année (PROUST, Fugit., 1922, p. 628). V. affliction ex. 1.
) [Par le geste ou le comportement; le suj. désigne une pers. à la fois agent et instrument de l'action] THÉÂTRE. Représenter (un personnage). Incarner (v. incarner1 B 2), jouer (v. ce mot I G 2 b). Il suffit qu'un acteur représente Kouan-Ti sur la scène pour que les démons s'enfuient; Kouan-Ti est alors réellement présent (Philos., Relig., 1957, p. 54-8). V. acteur ex. 2.
2. [Conventionnellement; à l'aide d'un objet différent de l'objet de l'action, mais qui présente avec lui une corresp. anal. ou arbitraire]
a) [Par un moyen graph., par une formule] Représenter un phénomène par un diagramme. On représente les sons par des signes appelés notes, qu'on place sur la portée (SAVARD, Mus. et méth. transpos., 1886, p. 9). Le résultat est marqué sur le tableau ci-joint où l'on a représenté par des hachures les périodes pendant lesquelles les ouvriers ont travaillé (WILBOIS, Comment fonct. entr., 1941, p. 44). V. génie ex. 14, modèle ex. 9. Empl. pronom. passif. Les phénomènes chimiques peuvent se représenter par des équations (PASTEUR ds Travaux, 1865, p. 416). La loi cherchée peut se représenter par une courbe (H. POINCARÉ, Valeur sc., 1905, p. 259).
[Le suj. désigne l'instrument de l'action] Regardons une carte géologique (...). Consultons la légende: aux teintes de la gamme rouge, correspondent diverses appellations: archéen, cristallin, granite, roches éruptives... sans numérotation; les autres teintes représentent: Primaire, Secondaire, Tertiaire, Quaternaire. Ce sont des Sédiments (COMBALUZIER, Introd. géol., 1961, p. 57). Comment on faisait le point à l'estime. (...) sur la carte de Mercator, il suffisait de tracer une droite faisant avec le méridien un angle égal au cap, puis de porter sur cette droite une longueur représentant la distance parcourue (P. ROUSSEAU, Hist. transp., 1961, p. 137). V. idéographique ex.
SC. Représenter ... en grandeur et en direction. Pour se faire une idée nette de cette loi, il faut concevoir dans l'espace une ligne représentant en grandeur et en direction la résultante de deux forces qui sont semblablement représentées par deux autres lignes (A.-M. AMPÈRE ds Ann. chim. et phys., t. 15, 1820, p. 174).
b) [Par un équivalent matériel] Je paierai moi-même, reprit (...) [Gobseck], la charge à votre patron (...). Puis, vous m'en représenterez la valeur en quinze lettres de change acceptées en blanc (BALZAC, Gobseck, 1830, p. 404).
[Le suj. désigne l'instrument de l'action] L'individu ne prend même plus la peine de garder le morceau de papier qui représente son droit de propriété sur les mines du Transvaal ou de Sibérie (JAURÈS, Ét. soc., 1901, p. 263).
c) [Par un geste ou un mouvement] [Dans le ballet d'Alcyne (1610)] les danseurs représentaient les vertus du roi par des spirales et des figures compliquées que leurs pas traçaient sur les planches (SAZONOVA, Vie danse, 1937, p. 50).
d) [Par un symbole] V. affliction ex. 6:
4. ... le Sagittaire est traditionnellement représenté par un centaure tirant de l'arc. Or le centaure symbolise la dualité de l'être humain: sa nature animale, sous la forme d'un corps de cheval, son évolution supérieure, sous l'aspect d'une tête et d'un torse d'homme. C'est la synthèse de la dualité naturelle directement opposée dans le zodiaque au dédoublement spirituel des Gémeaux.
Divin. 1964, p. 201.
e) [Par un concept ou par un terme corresp.] Un philosophe, à la place de Cuvier, n'eût pas manqué de soutenir que les individus seuls existent, et que non-seulement les genres, mais les espèces même sont de pures abstractions destinées à représenter des caractères communs (RENOUVIER, Essais crit. gén., 3e essai, 1864, p. 141). On peut conserver le terme de psychopathie comme représentant un ensemble de troubles psychiques (CODET, Psychiatrie, 1926, p. 3). V. jugement D 1 ex. de Destutt de Tracy.
B. — Qqc.3/qqn3 représente qqc.2/qqn2 Faire apparaître à l'esprit par l'effet d'une analogie réelle ou supposée. Synon. figurer I B 2.
1. P. anal. (de forme, d'aspect). Synon. évoquer (v. ce mot A 3 b), rappeler (v. ce mot I C 2 c).
[Le suj. et le compl. d'obj. désignent des pers.] [Patissot] avait peut-être une vague ressemblance avec Napoléon III (...) et quand il rencontrait dans la rue un autre monsieur représentant aussi la figure impériale, il en était jaloux (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Dimanches bourg. Paris, 1880, p. 284). V. exprimer ex. 6.
[Le suj. et le compl. d'obj. désignent des choses] La route tourne en descendant et représente en petit celle du Simplon, descendant à Brieg (MICHELET, Journal, 1834, p. 151). Je m'installai dans ma petite chaise, don de ma tante Chausson, devant un tabouret garni de molesquine, et cela représentait à mes yeux l'élégant hémicycle du magasin de la rue des Saints-Pères (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 57).
2. P. anal. (de valeur)
a) Apparaître, être ressenti comme. Les meubles de l'appartement lui représentaient non des choses inertes, mais des êtres animés et bienveillants (A. FRANCE, Monsieur Bergeret à Paris, 1901, p. 18).
b) Symboliser. L'effet du banquet interdit a été considérable en Angleterre. Le 23 avril même, on a appris la nouvelle à Stratford-sur-Avon, la ville était pavoisée, en un clin d'œil tous les drapeaux tricolores, représentant l'Empire, ont disparu des fenêtres (HUGO, Corresp., 1864, p. 471).
c) Incarner. V. incarner1 B 1.
[Le compl. d'obj. désigne une institution] Il portait haut la tête; sous cet uniforme, il représentait l'Armée française (SARTRE, Nausée, 1938, p. 123).
[Le compl. d'obj. désigne une réalité, une notion abstr.]
♦ [Le suj. désigne une pers.] La mort de Jean Hus m'indigne déjà; car Jean Hus représentait l'avenir (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 347). Tout cet énorme poids de responsabilités s'est abattu sur un homme parce qu'il représente le pouvoir (DEBATISSE, Révol. silenc., 1963, p. 193).
♦ [Le suj. désigne une chose] Aidés par l'élégance naturelle de leurs gestes et de leur âme, ces enfants qui ne connaissaient rien au monde et aux yeux de qui ces wagons représentaient le luxe, eurent la maîtrise de paraître habitués à tout (COCTEAU, Enfants, 1929, p. 67).
d) Exprimer. V. cliché ex. 3.
C. — P. ext.
1. Être la manifestation concrète, l'expression matérielle d'un phénomène, d'une réalité abstraite. Ce livre de Barrès dépasse son action publique; et s'il a voulu le placer dans la série de ses œuvres, c'est qu'il représente un moment de sa pensée, de son développement (MASSIS, Jugements, 1923, p. 264). Une série de cercles concentriques dont l'écartement représente la couche de bois produite dans le cours de toute l'année (COCHET, Bois, 1963, p. 17).
2. Être le reflet de. Les théories représentent l'état de nos connaissances et, aujourd'hui, nos connaissances en sciences vitales sont loin de la vérité absolue (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 215).
III. — Qqn3/qqc.3 représente qqn2/qqc.2 (dans des circonstances particulières, dans un but particulier). Rendre présent par son existence, par sa propre présence; être le représentant de.
A. — [La notion de présence est prédominante]
1. [Corresp. à représentant II A 1]
a) [Le suj. désigne un (des) élément(s), un (des) individu(s) appartenant à la classe, à la catégorie désignée par le compl. d'obj.; souvent à la forme passive] Jusqu'à l'époque houillère, les vertébrés n'étaient représentés que par des poissons (LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p. 181). [Dans la pomme de terre, les sels] sont représentés surtout par la potasse (MACAIGNE, Précis hyg., 1911, p. 253):
5. La diplomatique est née d'une réaction de l'esprit critique au contact des documents d'archives représentés aux yeux des historiens du XVIIe siècle par les chartes médiévales et surtout par celles que recommandaient à l'attention une présentation particulièrement soignée ou l'importance du personnage au nom de qui elles étaient intitulées.
L'Hist. et ses méth., 1961, p. 635.
♦ [P. méton. du compl. d'obj.] Un Christ portant sa croix, attribué à Moralès, représente seul les peintres primitifs [de l'école espagnole, au Louvre], car nous n'avons rien de Juan de Joanès (R. MÉNARD, Hist. Beaux-Arts, 1882, p. 190). V. figure II A 2 a ex. de Du Camp. [P. méton. du suj.] Manet (...) dans n'importe quel musée, peut (...) témoigner de ses avantages personnels, représenter dignement un temps qu'il anima (MAUCLAIR, Maîtres impressionn., 1923, p. 61).
Être (peu, abondamment) représenté. Avoir un (petit, grand) nombre de représentants. L'école des Carrache, très richement représentée dans presque tous les grands musées de l'Europe, est à peu près complète au Louvre (R. MÉNARD, Hist. Beaux-Arts, 1882, p. 165). La plupart des grands groupes d'animaux vivant à l'extérieur, dans l'air, sur terre ou dans les eaux douces, se trouvent représentés abondamment sous terre (GÈZE, Spéléol. sc., 1965, p. 151).
b) [Le suj. désigne une pers., le compl. la profession à laquelle il appartient; avec une idée de valorisation] J'eus à subir deux interrogatoires: l'un sur les articles de laine, l'autre sur les articles de coton. Je m'étais préparé avec quelque soin: il s'agissait de représenter la bonneterie, de la poser, la mettre en relief (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 233).
2. [Corresp. à représentant II A 2; le suj. désigne une pers., le compl. d'obj. un mode de vie, de pensée, une doctrine] V. existence ex. 2.
B. — [La notion de remplacement ou de délégation est prédominante]
1. [Le suj. désigne une pers.]
a) [Corresp. à représentant II B 1 a] Agir, parler au nom de quelqu'un; remplacer quelqu'un dans l'exercice de ses droits, dans la défense de ses intérêts.
) [Le compl. d'obj. désigne une pers., gén. dans l'exercice de ses fonctions] Dans l'exécution de cette mission commune, le commandant Leclerc est spécialement chargé de représenter le général de Gaulle auprès du général commandant les troupes britanniques de l'Atlantique sud (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 287).
P. anal. La vertu, la morale, veulent, reprit la baronne, que l'Église, qui représente Dieu, et la mairie, qui représente la loi, consacrent votre mariage (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 410). Qui d'entre nous est vraiment représenté par ce qu'il écrit? Qui de nous ne dépasse ses lettres, ses œuvres? Quel écrivain ne vit et ne respire entre les lignes de ses livres? (GREEN, Journal, 1956, p. 255).
) [Le compl. d'obj. désigne une pers. morale] V. agent ex. 42, mandater A ex. de Chenot.
Représenter en justice. V. représentation III B 1 b représentation en justice. Le président de la Commission administrative incarne l'établissement public et de ce fait le représente en justice et dans les actes de la vie civile (Réforme hospit., 1959, p. 9).
) [Le compl. d'obj. désigne un État] V. ambassadeur ex. 4.
) [Le compl. d'obj. désigne une collectivité à laquelle appartient gén. la pers. désignée par le suj.] J'ai été obligé d'assister [à un enterrement]. — On a perdu ici une contemporaine de mon père, Mlle Léontine B. Mon père n'a pas voulu y aller et m'y a envoyé représenter la famille (BARB. D'AUREV., Memor. pour l'A... B..., 1864, p. 435).
En partic. [Dans l'exercice d'un dr. professionnel ou pol.] Les députés tous ensemble sont les représentants de l'ensemble du peuple, investis (...) de l'exercice du pouvoir législatif, au nom de la nation. Un député représente donc non seulement les électeurs de sa circonscription, mais la nation entière (LIDDERDALE, Parlement fr., 1954, p. 89). V. gros1 II C 1 ex. de Erckmann-Chatrian.
♦ [P. méton. du compl. d'obj.] Il existe un Parlement destiné à représenter la volonté politique de la nation, à voter les lois, à contrôler l'exécutif, sans prétendre sortir de son rôle (Constitution de 1958 ds Doc. hist. contemp., p. 203). [Nul ne peut être] astreint contre son gré à représenter les intérêts du personnel (Encyclop. éduc., 1960, p. 292).
SPORTS. Représenter un pays dans une compétition internationale. Défendre les couleurs d'un pays, se mesurer aux athlètes ou aux équipes des autres pays dans une compétition internationale. Jusqu'en 1939, la France fut représentée dans les championnats mondiaux par des équipes de bonne valeur (Jeux et sports, 1967, p. 1455).
b) [Corresp. à représentant II B 1 b] Représenter une maison de commerce, p. méton., une marque, un produit. Exercer la profession de représentant pour le compte d'une maison de commerce; assurer la présentation et la vente des produits de celle-ci auprès d'une clientèle. Le gros Loiserand, déjà excité par le champagne qu'il représente, embrassait les garçons de café à tour de bras (TOULET, Tendres mén., 1904, p. 192). Il faisait la navette entre l'Indochine et la France. Il représentait une marque de voitures (COCTEAU, Enfants, 1929, p. 168).
P. ext. V. courtier ex. 1.
2. LING. [Corresp. à représentant II B 2 a] [Les pronoms] ne tiennent pas toujours la place d'un nom; ils représentent souvent toute une proposition (DESTUTT DE TR., Idéol. 2, 1803, p. 41). [En parlant d'un morphème, d'un élém. formant] Un assez grand nombre des formants que nous avons retenus ne sont pas (...) accompagnés de leur « définition ». Dans ce cas, nous indiquons seulement que le formant x représente une unité y (COTTEZ 1982).
IV. — PHILOS. [Le suj. désigne une manifestation de l'activité mentale] Qqc.1 représente qqc.2. Rendre présent à l'esprit (un objet généralement absent); être l'intermédiaire qui permet à l'esprit d'appréhender cet objet. V. concevoir ex. 1, fiction B ex. de Sartre:
6. ... j'admets que l'idée ait une vertu représentative; j'admets la réalité de la représentation; je veux bien croire, avec Locke et tous ses partisans, que nous ne connaissons que par des idées représentatives, et qu'en effet les idées ont la merveilleuse propriété de représenter leurs objets, soit; mais, messieurs, à quelle condition les idées nous représentent-elles les choses? Vous le savez, à la condition de leur être conformes.
COUSIN, Hist. philos. XVIIIe s., t. 2, 1829, p. 371.
V. — P. ext. [Représenter fonctionne comme substitut expr. du verbe copule être] Être, constituer. Représenter une économie, un pas décisif, un progrès; représenter un danger. Le fait que la guerre improbable demeure du domaine du possible et que cette possibilité représente un risque d'une extrême gravité oblige à prévoir un minimum de dispositions constituant une sécurité suffisante pour les cas extrêmes, mais mortels (BEAUFRE, Dissuasion et strat., 1964, p. 146). V. agglomération ex. 14.
En partic.
♦ Avoir pour conséquence possible ou inéluctable. Dites donc, Davis, vous vous rendez compte de ce que représentent ces trois choses-là mises à côté les unes des autres: vingt-huit nœuds, brume, trois icebergs! (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p. 150). Que de prisonniers ont reculé devant l'évasion, parce qu'elle eût représenté l'abandon de leur paquetage et des modestes douceurs permises par la stabilité des kommandos! (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 240).
♦ Être le fruit de. [Le livre de Fernand Braudel] est une merveille d'érudition. Il représente quinze ans de labeur ininterrompu, de recherches poursuivies dans tous les dépôts d'archives, dans toutes les bibliothèques historiques qui comptent dans le monde méditerranéen et le monde ibérique (L. FEBVRE, Vers une autre hist., [1949] ds Combats, 1953, p. 433). La taille mince, les jambes parfaites, elle n'avait contre elle que de très légères flétrissures. Cela représentait sans doute des années de soins, d'attention (SAGAN, Bonjour tristesse, 1954, p. 39).
♦ Valoir, équivaloir à. Une demi-circonférence représente 180 degrés, le quart, ou un angle droit, représente 90 degrés (FLAMMARION, Astron. pop., 1880, p. 111). Si le fonctionnaire est âgé de moins de 60 ans, au moment du décès, le capital-décès représente une année du traitement de base (Encyclop. éduc., 1960, p. 307). V. force ex. 12.
Représenter un capital, une fortune. La dot de ta mère nous fait vivre. Avant la guerre, elle représentait une fortune. Aujourd'hui, elle nous assure la petite aisance (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 175). [P. méton. du suj.] À la fin du XVIIe siècle, en Angleterre, il existait 140 sociétés par actions représentant un capital de 4 250 000 livres sterling (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1968, p. 15).
♦ Avoir une (certaine) importance. On a vu ce que représente le tourisme dans l'économie française, la place qu'il tient dans nos exportations et son évolution prévisible (JOCARD, Tour. et action État, 1966, p. 275).
Au fig. Cet homme avec lequel elle dînait, causait tous les jours, habitait, voyageait, ne lui représentait rien, n'avait pas de signification pour elle (A. FRANCE, Lys rouge, 1894, p. 26). Elle avait représenté tout autre chose pour moi, à Balbec. Mais notre intimité (...) avec une femme dont nous sommes épris, crée entre elle et nous (...) des liens sociaux qui survivent à notre amour et même au souvenir de notre amour (PROUST, Guermantes 1, 1920, p. 387).
2e Section. Empl. pronom.
I. — Empl. pronom. réfl., rare. Se rendre présent. Le langage des formes: de ces formes mobiles que dessinent les mouvements du corps à ces mouvements fixés que sont nos formes permanentes, il n'y a pas de coupure. Tous deux expriment un instinct fondamental de la psyché, celui de se représenter dans l'univers qui lui fait face et devant les hommes qui l'accompagnent (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 206).
II. — Se représenter + compl. d'obj. dir. Se rendre présent à l'esprit quelque chose ou quelqu'un. Synon. se figurer, s'imaginer.
A. — [Le compl. d'obj. est un subst.]
1. [Le suj. désigne une pers.]
a) [Le compl. d'obj. désigne une réalité connue] Celui qui se représente un arbre est forcé de se représenter un ciel ou un fond pour l'y voir s'y tenir (VALÉRY, Variété [I], 1924, p. 226). V. imaginer I A 1 ex. de H. Poincaré:
7. Nous devons nous demander s'il est possible de se représenter un point de l'espace. Ceux qui répondent oui ne réfléchissent pas qu'ils se représentent en réalité un point blanc fait avec la craie sur un tableau noir ou un point noir fait avec une plume sur un papier blanc, et qu'ils ne peuvent se représenter qu'un objet ou mieux les impressions que cet objet ferait sur leurs sens.
H. POINCARÉ, Valeur sc., 1905, p. 77.
À l'impér. Représentez-vous bien, ami lecteur, l'attente passionnée de deux jeunes français enthousiastes et romantiques qui vont voir pour la première fois une danse espagnole (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 30). Qu'on se représente la tâche ingrate devant laquelle se sont trouvés les ethnographes de la première heure: un amalgame incroyable où voisinaient les objets les plus divers, où les observations sérieuses étaient noyées au milieu de relations fantaisistes et de récits imaginaires (Hist. sc., 1957, p. 1503).
♦ [Le compl. d'obj. désigne une réalité du passé] Même aujourd'hui j'ai du plaisir à me représenter nos grands chapeaux à cornes, nos uniformes bleus à revers rouges allant et venant dans ces vieilles galeries, et de me rappeler la Marseillaise, le ça ira, qui faisaient grelotter les vitres (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 74). « (...) Il n'en reste plus rien... Pas même une photo. » Elle baissa les paupières. De toutes ses forces, elle chercha à se représenter son ancien domicile, les murs gris, les trois étages percés de fenêtres (DABIT, Hôtel Nord, 1929, p. 244). V. encoignure ex. de Nerval.
[Avec (loc.) adv. exprimant les modalités de l'action relativement au suj.] Il était loin, d'ailleurs, de se représenter clairement les raisons les plus profondes de son état d'esprit (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 291).
♦ [La réalité désignée par le compl. d'obj. concerne l'avenir] Je me représente clairement, sans trop de gaîté, la vieillesse qui s'annonce et ma future décrépitude, la décrépitude et la mort de ceux que j'aime (SARTRE, Mots, 1964, p. 162).
Se représenter qqc. par avance. Tous s'endormirent en se représentant par avance les joies du lendemain (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 203). Il se représentait par avance la scène qui allait se passer chez les Grandfief (THEURIET, Mariage Gérard, 1875, p. 94).
[Avec compl. prép. désignant le processus mis en œuvre] Il se représenta en esprit Rochecotte, qui était un beau château, assurément, sur le bord de la Loire, comme celui qu'il venait de quitter, mais où Ninon ne viendrait jamais! (BOYLESVE, Leçon d'amour, 1902, p. 185). V. image II B 1 rem. ex. de H. Poincaré.
[Avec compl. prép. désignant l'instrument de l'action] C'est d'après les voyageurs et les représentants qu'une clientèle lointaine se représente le caractère, les méthodes et la valeur d'une entreprise (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p. 214).
[Avec attribut du compl. d'obj. ou compl. prép. de manière] François tremblait de rage quand, trop intensément, une fois au large, il se représentait son ennemi en train de se promener dans l'île, de mettre l'île dans sa poche, de se concilier, par un bavardage habile, l'amour de toutes les femmes (QUEFFÉLEC, Recteur, 1944, p. 164). Hors de l'unité divine, c'est l'aveuglement et l'inconscience de la nature, qui apparaissent à Nerval. Il ne se la représente pas calculatrice et constructrice (DURRY, Nerval, 1956, p. 53).
Se représenter qqc. comme. On se représente ordinairement l'épicuréisme comme la doctrine du plaisir: rien n'est plus faux, quant à Épicure (P. LEROUX, Humanité, 1840, p. 73). V. entresuivre (s') ex.:
8. Nous disons bien que l'heure de la mort est incertaine, mais quand nous disons cela, nous nous représentons cette heure comme située dans un espace vague et lointain, nous ne pensons pas qu'elle ait un rapport quelconque avec la journée déjà commencée...
PROUST, Guermantes 1, 1920, p. 314.
Se représenter qqc. sous le nom/sous (la) forme de. Les uns et les autres se représentent la délibération sous forme d'oscillation dans l'espace, alors qu'elle consiste en un progrès dynamique où le moi et les motifs eux-mêmes sont dans un continuel devenir, comme de véritables êtres vivants (BERGSON, Essai donn. imm., 1889, p. 143). V. image I C 2 ex. de H. Poincaré.
b) [L'objet de l'action est du domaine de la spéculation, de l'hypothèse, de l'imagination, de la croyance] Dès l'origine de notre enquête, nous avons essayé de nous représenter l'évolution probable des problèmes en question (DUMAZEDIER, RIPERT, Loisir et cult., 1966, p. 21).
[Avec (loc.) adv. ou compl. prép. exprimant les modalités de l'action] Je me représente fort bien Bossuet, Fénelon, Platon, portant leurs ouvrages devant Dieu; même Pascal et La Bruyère, même Vauvenargue et La Fontaine, car leurs œuvres peignent leur âme, et peuvent leur être comptées dans le ciel (JOUBERT, Pensées, t. 1, 1824, p. 105). Elle se représentait avec une terreur folle les dangers que je courais sans elle, et je ne suis jamais revenu d'une promenade un peu trop prolongée sans la trouver la tête en feu et les yeux égarés (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 11).
[Avec attribut du compl. d'obj. ou compl. prép. de manière] Mon inquiétude augmentait chaque jour; je me représentais l'Alsace et la Lorraine envahies par les Autrichiens et les Prussiens, et je m'écriais en moi-même: « Phalsbourg est bien sûr assiégé; sans cela, Marguerite m'aurait répondu! » (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 271).
Se représenter qqn comme. Je me représentais volontiers la duchesse comme une belle dame bien habillée, avec de grandes manières et une allure décorative. La vue de cette petite vieille me surprenait désagréablement (GYP, Souv. pte fille, 1928, p. 239). P. anal. Pour la première fois de sa vie, il se représentait Dieu comme un être froid et farouche, que les prières n'atteignent pas, qui ne cède qu'à ses caprices... (QUEFFÉLEC, Recteur, 1944, p. 190).
Se représenter qqc. comme. Jerphanion, dans son wagon de Saint-Étienne, pensait: « L'autre fois, j'arrivais à l'aube. Je dormais. Je n'ai rien vu. Non, ce n'est pas comme ça que je me représentais les approches de Paris... » (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 196):
9. Suivant un courant d'idées qui s'était manifesté dans les travaux de Mie et d'Einstein, je cherchais à me représenter le corpuscule comme une sorte d'accident local, de singularité au sein d'un phénomène ondulatoire étendu.
L. DE BROGLIE, Bases interprét. mécan. ondul., 1963, p. 37.
Se représenter qqc. sous la forme de. Les pins étaient entremêlés de lièges, arbres que je m'étais toujours représentés sous la forme de bouchons (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 14).
2. [Le suj. désigne une faculté intellectuelle] Les faisceaux de lignes concurrentes par lesquels l'imagination se représente les liens qui enchaînent les événements (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 37). V. conscience I A 1 ex. de Bergson.
B. — [Le compl. d'obj. est une prop. complét.] Se représenter que. Même ce grognon de Cirillo se représentait avec plaisir que la réception d'été offerte par les Pandolfini à la noblesse environnante et au préfet de Côme réunissait une centaine de personnes, parmi lesquelles les plus jolies femmes de la région du lac, et que le bruit de cette soirée parviendrait jusqu'à Milan (JOUVE, Paulina, 1925, p. 59).
3e Section. Empl. intrans., vieilli
I. — [Le suj. désigne une pers.]
A. — Mener un train de vie, paraître dans un déploiement de faste révélateur de son statut social, de sa position ou de l'idée que l'on veut en donner. Monsieur de Fontaine démontra froidement à sa femme, par d'exacts calculs, que le séjour de Paris, l'obligation d'y représenter, la splendeur de sa maison (...) absorbaient la plus grande partie de leur revenu budgétaire (BALZAC, Bal Sceaux, 1830, p. 86). La marquise: Vous n'avez jamais connu la gêne, Aurélien (...). — Mais (...) vous non plus, Simone? — Non, pas personnellement, mais bien autour de moi, où tant de parents vivaient avec leurs dix mille francs de rente, en se refusant à ne pas représenter (LA VARENDE, Dern. fête, 1953, p. 47).
B. — Tenir dignement son rang. Se sentant vouée par les événements à une fin tragique, (...) [Mme Roland] y avait beaucoup réfléchi et elle s'était dit qu'il fallait, quand on est appelé à représenter en public, faire un peu de toilette, pour le corps et pour l'âme (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 8, 1864, p. 256).
II. — Représenter bien/mal. Faire bonne/mauvaise impression. Synon. présenter (v. ce mot 2e Section). On a remis à sa place une autre vierge, qui n'est que de plâtre (...) mais qui (...) représente encore assez bien (MÉRIMÉE, Chron. règne Charles IX, 1829, p. 11). Nous étions au bord de l'eau, dans un endroit solitaire de la banlieue, loin des murs de Stamboul, et ces mains rouges [les mains blessées d'Achmet] représentaient mal (LOTI, Aziyadé, 1879, p. 274).
REM. Représenté, -ée, part. passé en empl. adj. et subst. a) Part. passé en empl. adj. Qui reste au niveau de la représentation. ) Cérébral. La « froide majesté de la femme stérile » ne peut provoquer qu'un amour de tête, plus représenté que vécu (SARTRE, Baudelaire, 1947, p. 145). ) Fictif, imaginaire. En Lombardie, en Piémont, c'est simple: la chose est faite dès qu'elle est imaginée (...). Toutes les passions du roman romanesque se promènent étiquetées dans la rue. Et le drôle (enfin, si l'on veut), c'est qu'il en faut peu pour que toutes ces passions représentées se mettent à jouer leur rôle au naturel (GIONO, Voy. Ital., 1953, p. 242). b) Subst. (gén. au masc.). ) Dr. [P. oppos. à représentant] Personne représentée. V. représentant II B 1 a ex. de Jur. 1981. ) Philos. [Notamment p. oppos. à représentatif] Ce qui fait l'objet de la représentation (v. ce mot IV). On ne se demande pas comment les nerfs, le cerveau et en général un organisme quelconque peuvent être autre chose que des représentés (HAMELIN, Élém. princ. représ., 1907, p. 371). V. représentatif D 1 b ex. de Renouvier. En partic. L'un des deux pôles de la représentation. Le mot représentation (...) [se décompose de lui-même] en un actif et un passif, en « représentatif » et en « représenté » (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 106). V. objet II A 2 ex. de Renouvier, représentation ex. 16.
Prononc. et Orth. V. représenter1. Étymol. et Hist. 1. « Replacer devant les yeux de quelqu'un » a) 1176 represanter « par l'évocation, la pensée » (CHRÉTIEN DE TROYES, Cligès, éd. A. Micha, 610); b) ca 1190 representer « par l'imitation, par le jeu » (JEHAN BODEL, Jeu de St Nicolas, éd. A. Henry, 110); c) ca 1270 « par la présence effective » (Richars li Biaus, 2014 ds T.-L.); subsiste dans le domaine jur. « exhiber (des pièces) » 1539 (EST.); 2. 1611 « mettre en avant » (COTGR.); 1690 (FUR.: Representer [...] Remontrer, tâcher à persuader); 3. a) 1283 dr. « remplacer quelqu'un, tenir lieu de » (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, t. 1, p. 19, § 15, livre I, chap. 1); b) 1539 representer la communaulté des citoyens (EST.); c) 1899 comm. représenter (DG); 4. 1694 (Ac.: On dit d'un homme de bonne mine constitué en dignité, et qui dans les fonctions de sa charge conserve une gravité convenable, que c'est un homme qui represente bien, qui represente avec dignité). Empr. au lat. repraesentare « rendre présent, mettre devant les yeux », « reproduire », « rendre effectif, faire sur le champ » et au lat. médiév. « amener devant quelqu'un » VIe s. ds NIERM.; spéc. « amener pour être jugé, livrer à la justice » VIIIe s., ibid. et « remplacer quelqu'un » fin Ve s., ibid., dér. à l'aide du préf. re- à valeur intensive de praesentare, v. présenter.
STAT.Représenter1 et 2. Fréq. abs. littér.:8 866. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 13 359, b) 9 676; XXe s.: a) 12 602, b) 13 541.

représenter [ʀ(ə)pʀezɑ̃te] v. tr.
ÉTYM. V. 1175; lat. repræsentare « rendre présent », de re-, et præsens « présent ».
———
I Rendre présent, rendre sensible.REM. Le sens de « présenter de nouveau », attesté dès le XIIIe s., est surtout usité au pronominal. → ci-dessous, Se représenter.
A
1 Vx ou dr. Exposer, mettre devant les yeux, montrer d'une manière concrète. Exhiber.
2 (1270). Soumettre, présenter à l'esprit, rendre sensible (un objet absent, un concept) en provoquant l'apparition de son image (II.) au moyen d'un autre objet qui lui ressemble ou qui lui correspond (signe au sens le plus général : image, signe, symbole). Désigner, évoquer, exprimer. || Représenter une abstraction par un emblème, un symbole ( Symboliser). || Représenter un objet, un concept par un mot, par un terme, un nom ( Nommer; appeler), un signe graphique, un idéogramme. || Représenter un phénomène par une courbe, un diagramme, un graphique (→ aussi Pyramide, cit. 7). || Représenter les sons musicaux par une notation, le langage par l'écriture.Symphonie descriptive (cit. 3) qui veut représenter un orage.
(Le sujet désigne le signe). Être la représentation, le signe de… (→ Fraction, cit. 2; pâquerette, cit. 1). || Idéogramme (cit. 1), hiéroglyphe qui représente une chose concrète ou un concept. || Ce que représentent les mots.L'argent (cit. 15) représente les richesses, la valeur (→ Monnaie, cit. 3 et 4). Linguistique :
1 (…) on ne peut pas dire que le pronom remplace le nom, il le représente.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 173.
(V. 1265). Évoquer ou indiquer (qqch.), par un procédé graphique, plastique (dessin, peinture, photographie, sculpture…). Dessiner, exprimer, figurer, peindre, photographier, rendre. || Objet, scène qu'on représente. Motif, sujet. || Représenter exactement, fidèlement, scrupuleusement qqch. Copier, imiter, reproduire. || Représenter en interprétant, en modifiant, en déformant ( Caricaturer, contrefaire, simuler, singer).Représenter un paysage, la nature (→ Peindre, cit. 6), la mer (→ 1. Marine, cit. 4). Par ext. || Représenter la vie, le réel ( Réalisme; → Maître, cit. 90).Représenter des allégories ( Iconologie), des scènes historiques, religieuses… || L'iconographie (cit. 2) étudie les sujets représentés dans les œuvres d'art. || Représenter une personne, un visage. Portraire (vx), portrait (→ Portraitiste, cit.). || Représenter dans un tableau les faces (cit. 34) d'un corps solide.
(En parlant de l'image). || Tableau, portrait (cit. 1) qui représente qqn, qqch. (→ 1. Lis, cit. 8). || Image qui représente une divinité. Idole. || Album (cit. 2) qui représente des vues de Suisse. || La médaille représente un combat (→ Culminer, cit. 1). || L'original et non pas le papier qui le représente (→ Imitation, cit. 13). || Qu'est-ce que ça représente ? Ça ne représente rien, c'est de l'abstrait.Théâtre. || La scène représente un salon, une rue… (→ ci-dessous, B.).
2 (…) son Christ présenté, sa Danse de la Madeleine (de Lucas de Leyde), n'ont de religieux que le nom; le personnage évangélique y est perdu dans les accessoires; ce que le tableau représente véritablement, c'est une fête flamande à la campagne (…)
Taine, Philosophie de l'art, t. II, p. 27.
3 (V. 1175). Faire apparaître à l'esprit, évoquer par le moyen du langage, du discours. Décrire, dépeindre, évoquer, exposer, tracer; description. || Représenter naïvement (cit. 2) et nettement les choses. || Quand le poète veut représenter le monde qu'il a conçu (→ Historique, cit. 6). || Représenter les côtés pénibles de la vie (→ Pessimisme, cit. 2). || L'historien représente les faits (→ Mutiler, cit. 6). || Représenter l'amour et ses caprices (→ Mer, cit. 10). || Les poètes représentent l'amour comme un enfant, sous les traits d'un enfant. Personnifier.
3 On a souvent représenté la vie (…) comme une montagne que l'on gravit d'un côté et que l'on dévale de l'autre (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 106.
Vx (langue class.). Rappeler le souvenir de (une chose passée).
Par ext. || On le représente souvent comme un aventurier : on en parle comme, on prétend qu'il est, on fait de lui un aventurier. → Faire (supra cit. 140).
4 Vx (langue class.). Donner par son apparence, l'impression de…
B (Fin XIIe; « incarner un personnage », XVIe). Montrer une action à un public, par des moyens scéniques. Scène; représentation (I., B.). || Représenter une pièce, un spectacle. Donner (I., B., 2.), interpréter, jouer; → Aviser, cit. 35. || Représenter une action sans paroles. Mimer.Par ext. || Représenter un auteur. || Se faire représenter (→ Imprimer, cit. 35).
4 Avec quelque succès que l'on ait représenté mon Alexandre (…)
Racine, Alexandre, 1re Préface (1666).
5 (…) le Misanthrope, l'une des meilleures comédies de Molière, fameux auteur français. Il l'a fait représenter aujourd'hui sur le théâtre de Madrid, et elle a été très mal reçue.
A. R. Lesage, le Diable boiteux, IX.
Représenter certaines catégories de personnes, les mettre en scène, les dépeindre dans une pièce (→ Effaroucher, cit. 6).
Représenter un personnage. Incarner, interpréter.
C
1 Rendre présent à l'esprit, à la conscience (un objet qui n'est pas perçu directement). || Certains moments que l'imagination (cit. 8) ne peut se lasser de représenter et d'embellir.Représenter qqch. à qqn (→ Examen, cit. 12). || Ce mot ne lui représentait que l'idée de… (→ Libertinage, cit. 5).
2 V. pron. (Déb. XVIIe). || Se représenter (qqch.) : former dans son esprit l'image de… (l'image évoquée correspond à une réalité absente, comme pour s'imaginer, tandis que imaginer suppose une élaboration par l'imagination créatrice). Concevoir (II.), figurer (se), imaginer (s'), voir (fig.); idée (cit. 3, Descartes), imagination (cit. 3); → Entendement, cit. 4; 1. point, cit. 63. || Se représenter un accident, une maladie (→ Émouvoir, cit. 29). || Se représenter exactement, avec précision (cit. 4), vivement…, se représenter en idéalisant… || Se représenter le passé. Souvenir (se). || Je me représentais amèrement la vie que j'avais menée (→ Facile, cit. 31).Se représenter comme… (→ Graphique, cit. 2), comment…, pourquoi… (→ Mieux, cit. 10). || Se représenter que… ( Penser). || Représentez-vous ma surprise… Juger (de).
6 (…) lorsque nous nous représentons les objets dans l'espace intérieur, nous savons qu'ils y étaient avant la perception actuelle que nous en avons; car l'âme sait bien qu'elle ne crée pas ces objets comme elle crée, par exemple, les actes libres ou les mouvements du corps que la volonté détermine.
Maine de Biran, Du physique et du moral de l'homme, II, V.
7 Pour se représenter une situation inconnue l'imagination emprunte des éléments connus et, à cause de cela, ne se la représente pas.
Proust, la Fugitive, Pl., t. III, p. 424.
8 — On se représente jusqu'à douze ans, vous savez. Passé douze ans, on ne se représente plus rien. Passé douze ans on n'est plus poète.
Tout ce que je ne me représentais pas le matin de ma première communion, je ne me le représenterai jamais.
Ch. Péguy, Note conjointe, Sur Descartes, p. 303.
9 L'intelligence ne se représente clairement que le discontinu (…) Notre intelligence ne se représente clairement que l'immobilité.
H. Bergson, l'Évolution créatrice, p. 155.
10 Je me représentais mon père, ma mère et ma bonne comme des géants très doux (…)
France, le Livre de mon ami, « Livre de Pierre », I, V.
11 Ma pensée s'attachait à Camille si obstinément que je ne pouvais plus me représenter son visage.
F. Mauriac, la Robe Prétexte, XXVIII.
12 — Tu ne te représentes certainement pas ce que c'est que ce type-là. C'est la seule explication.
— C'est toi au contraire qui te fais des idées.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, V, p. 40.
3 Présenter (une chose) à l'esprit, par association d'idées (le sujet désigne une chose qui n'est pas un signe choisi, convenu, à la différence du sens I, A, 2). Évoquer, rappeler. || « Toute sa personne velue représentait un ours » (→ Cacher, cit. 52). || Représenter toute l'histoire d'un pays. Refléter. → Capitale, cit. 3. || Tout ce qu'elle représente pour moi de grâce (→ Nom, cit. 19).Par ext. Présenter à l'esprit en incarnant (avec influence du sens II). || Personne qui représente une tendance, un genre (→ Honnête, cit. 26; et aussi généralité, cit. 6; moyenne, cit. 3). || Ils représentent l'élément intelligent et actif (→ Meneur, cit. 4).
13 Tous avaient conscience de représenter une fraction de la grande force prolétarienne.
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 62.
14 (…) mais l'un débile et l'autre sexagénaire ne représentaient-ils pas ce qu'elle pouvait imaginer de plus méprisable et de plus triste ?
J. Green, Léviathan, I, IX.
4 Par ext. (En parlant de choses identiques, équivalentes). Constituer (3.), correspondre (à), être (→ Muraille, cit. 7), ressembler (à). || Une niche (2. Niche, cit. 3) vitrée représentant la loge du concierge.L'épargne (cit. 9) représente une privation, un effort et même un sacrifice. || L'or (1. Or, cit. 20 et 23) représente la force, la puissance…
Équivaloir à… || Cela représente plus d'un million (→ 2. Exemplaire, cit. 4; et aussi impôt, cit. 8; jeter, cit. 33). || Frais qui représentent la moitié (cit. 1) du prix de revient.
Représenter qqch. pour… : constituer, être pour… || Cela ne représente pas grand-chose pour un homme si riche. || Le drame que représente pour lui ce bouleversement (cit. 3).
D (1611; « exposer », XIIIe). Vieilli ou littér. Faire observer à qqn, en mettant en garde ou en reprochant. Remontrer. || Il lui représenta les suites de son action (→ Noirceur, cit. 8). || Représenter à qqn que… Avertir (→ Argumentateur, cit. 2; grimaud, cit. 1). || Représenter comme…, combien…, pourquoi…
15 (…) on lui représenta que sa qualité de femme mariée ne permettait pas de la recevoir sans une permission particulière.
Laclos, les Liaisons dangereuses, CXLVII.
16 (…) j'engageai même le sieur Marin, auteur de la Gazette de France, et ami de M. Goëzman, de représenter à ce magistrat combien un pareil acte d'hostilité tournerait désagréablement pour lui.
Beaumarchais, Mémoires… dans l'affaire Goëzman, p. 25.
17 Il représenta au maréchal la nécessité de mettre un terme aux malheurs de la capitale.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. V, p. 201.
18 Il déclara qu'il se battrait au pistolet et à cinq pas (…) Goncourt eut beau lui représenter que cette solution n'avait pas le sens commun, il tint bon !
A. Billy, les Frères Goncourt, p. 343.
Ce qui nous représente que… Montrer (→ Espérance, cit. 1, Descartes).
E V. intr. (1694). Donner à autrui une impression d'importance, de respectabilité, par son attitude, son maintien, son comportement social. Imposer (en). || Il représentait avec magnificence (→ 1. Montre, cit. 5).
19 D'après un manuscrit relié aux armes de Mansart, le palais (de Versailles) a coûté 153 millions (…) quand un roi veut représenter, c'est à ce prix qu'il se loge.
Taine, les Origines de la France contemporaine, t. I, p. 139.
19.1 Vous représentez… vous avez une jolie figure… une jolie taille… des mains charmantes, pas du tout abîmées par le travail (…) des yeux qui ne sont pas dans vos poches (…)
O. Mirbeau, le Journal d'une femme de chambre, p. 339.
20 Nathalie Rabbe était une de ces femmes qui partout et toujours représentent. Ses peignoirs même, ses saut-de-lit étaient des manières de toilettes pour drawing-room; et j'imagine (car je n'en sais rien) que nue elle représentait encore : car elle devait avoir l'air d'un objet d'exposition ou de musée.
A. Hermant, Souvenirs du vicomte de Courpière, VIII.
———
II (1283).
1 Tenir la place de (qqn), agir en son nom, en vertu d'un droit, d'une charge qu'on a reçu(e). Remplacer. || Représenter qqn en justice. Postuler; → Habiliter, cit. 1. || Représenter les absents (cit. 9). || Le ministre s'était fait représenter par son chef de cabinet.Représenter un groupe. || Représenter ses électeurs, la population d'une ville… || Le Sénat américain représente les États de l'Union (→ Fédération, cit. 3).Représenter un gouvernement, un pays… (→ Diplomatie, cit. 1; main, cit. 97).
21 Vous y représentez tous les Grecs et son père (…)
Racine, Andromaque, II, 4.
22 Avant de lever les scellés et de procéder à l'inventaire, il fallut le temps au procureur du roi, tuteur légal des orphelins, de commettre Bongrand pour le représenter.
Balzac, Ursule Mirouët, Pl., t. III, p. 415.
23 Mes enfants, s'il vous fallait recevoir un ministre, vous vous empresseriez de lui faire les honneurs de votre logis, comme à un représentant du souverain. Eh bien, quels hommages ne devez-vous pas rendre aux prêtres qui représentent Dieu sur la terre ?
France, le Livre de mon ami, « Livre de Pierre », II, VII.
2 Être le représentant de.
24 En dehors de ses grandes affaires, il représentait diverses compagnies d'assurances.
G. Duhamel, Salavin, III, III.
Ne représenter que soi-même : ne pas avoir autorité pour parler au nom d'autres personnes (→ Produit, cit. 4).
3 Être représentant (I., 4.). || Représenter une marque de voiture.
———
III (XIIIe). Présenter de nouveau.Pron. (→ Diableteau, cit.). || Se représenter à un examen.Idée qui se représente à l'esprit.
Être représenté :
25 La couleur des gants qui moulaient les mains du gentilhomme, tout, jusqu'au bruit des pas sur les dalles, tout se représente à mon souvenir avec tant de fidélité que, dans soixante ans, je reverrai les moindres choses de cette fête, telles que la couleur particulière de l'air, le reflet du soleil qui miroitait sur un pilier (…)
Balzac, Modeste Mignon, Pl., t. I, p. 470.
——————
se représenter v. pron.
→ ci-dessus I., B. et III.
——————
représenté, ée p. p. adj.
|| Objet, phénomène représenté, exactement représenté. || Personnage bien représenté. Campé.
Les citoyens représentés et leurs représentants.
N. m. || Le représenté : ce qui est représenté (I.), rendu présent à l'esprit.
CONTR. (Du sens II.) Déléguer.
DÉR. Représentable, représentant, représentatif.
COMP. (Du p. p.). Sous-représenté, surreprésenté.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • representer — Representer. v. a. Exhiber, exposer devant les yeux. Il fut obligé de representer les originaux, de representer le contract en original. la Cour ordonna que les Registres seroient representez. Il se fit representer les Registres. On dit en terme… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • representer — Representer, Repraesentare, Exhibere, Imaginem reddere, Formam alicuius gerere, Imaginem alicuius ferre, Effigiem alicuius reddere, voyez Presenter, en Present. Representer le vif, Similitudinem ex vero effingere. Representer, et bailler quelque… …   Thresor de la langue françoyse

  • Representer — Rep re*sent er ( ?r), n. 1. One who shows, exhibits, or describes. Sir T. Browne. [1913 Webster] 2. A representative. [Obs.] Swift. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • représenter — (re pré zan té) v. a. 1°   Présenter de nouveau. Ne me représentez plus cet homme là. 2°   Exhiber, exposer devant les yeux. Représenter sa patente, son passe port, son certificat de vie.    Représenter quelqu un, le faire comparaître… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • REPRÉSENTER — v. a. Présenter de nouveau. Ne me représentez plus cet homme là. On l emploie souvent avec le pronom personnel. Dites au portier de ne pas le laisser entrer, s il se représente à la porte. Qu il ne se représente plus devant moi.   Il signifie, en …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • REPRÉSENTER — v. tr. Présenter de nouveau. Ne me représenter plus cet homme là. Dites au concierge de ne pas le laisser entrer, si jamais il se représente. Qu’il ne se représente plus devant moi! Cette idée se représente sans cesse à mon esprit. Il ne se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Représenter — Représentation Pour les articles homonymes, voir représentation (homonymie). La représentation désigne étymologiquement l « Action de replacer devant les yeux de quelqu un ». [1] Cette notion d origine latine garde tout son sens… …   Wikipédia en Français

  • représenter — vt. RaPRÉZINTÂ (Albanais.001 | Arvillard), reprézantâ (St Nicolas Cha.). E. : Remontrances. A1) représenter (une pièce de théâtre) : zhoyî <jouer> vt. (001). A2) se représenter, se figurer, imaginer : s fére on n idé dè <se faire une… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • representer — noun see represent …   New Collegiate Dictionary

  • representer — See representability. * * * …   Universalium